Développement massif du secteur de la carrosserie
05.09.2023

Développement massif du secteur de la carrosserie

Cette année, le SAS de Berne ne tient pas seulement compte du fait que les garages et les carrosseries collaborent de plus en plus étroitement. Outre le « Spécial Carrosserie », elle propose une autre innovation à ne pas manquer.

Les entreprises de carrosserie sont également au centre de l’attention de Derendinger. Photo :médias de l’UPSA

Les carrosseries et les garages se rapprochent : aujourd’hui, les garagistes offrent souvent leur aide pour les dommages de carrosserie, soit en développant eux-mêmes leur savoir-faire, soit en collaborant avec un carrossier. Les partenariats concernant les calibrages ADAS sont également de plus en plus fréquents. Et des thèmes comme la technologie des capteurs et la gestion thermique des transmissions alternatives deviennent de plus en plus importants pour les deux secteurs, créant ainsi encore plus d’interfaces.
 

Des réparations plus complexes et plus coûteuses 
N’oublions pas non plus que le nombre de voitures électriques sur nos routes augmente, et ce à un rythme effréné. Les voitures électriques ne se distinguent plus guère extérieurement. Mais ils sont plus lourds et généralement plus rigides en raison de la batterie. Cela a une influence sur les dommages subis par les voitures électriques et surtout sur les coûts de réparation. Ils sont également plus chers en raison d’un nombre encore plus important de normes et de prescriptions des fabricants. C’est pourquoi les modèles électriques sont en outre amortis beaucoup plus rapidement en tant que pertes économiques totales que les véhicules thermiques traditionnels. De toute façon, les réparations deviennent plus complexes. Cela commence par des dommages mineurs, comme un câble haute tension mordu par une fouine. Selon le fabricant, il ne peut pas être réparé, mais seulement remplacé de manière complexe et coûteuse. Avec le « Spécial Carrosserie », Derendinger aborde tous ces aspects lors du SAS 2024. En outre, une partie spéciale de la surface d’exposition sera consacrée aux principales tendances de la carrosserie dans les domaines des outils, du diagnostic, des logiciels et, en outre, du calcul des dommages. Des nouveautés concernant les consommables et les vernis de réparation seront également présentées.
 

Élargir massivement l’assortiment 
« Le secteur de la carrosserie est un marché en pleine croissance. Réparer au lieu de remplacer devient de plus en plus important, et pas seulement en raison de la tendance générale vers plus de durabilité », explique Sébastien Moix, directeur marketing de Derendinger. À l’exception de quelques lacunes pour les marques françaises et asiatiques, l’assortiment de Derendinger couvre déjà presque toutes les pièces de carrosserie et d’usure d’origine. « Au cours des derniers mois, nous avons massivement développé notre offre Paint & Non-Paint. « Nous voulons renforcer et développer notre position dans le domaine de la carrosserie. Nous aurons en outre le plaisir d’annoncer un partenariat passionnant dans le cadre du SAS, dont les carrossiers suisses profiteront en plus. Je ne peux pas en dire plus pour l’instant »

Cela pourrait aussi vous intéresser